• Christine Deschênes

Il n'y a pas de hasard!

Parfois il y a des journées où moi aussi je ne suis pas à mon meilleur. Des semaines où j’en ai trop pris sur les bras, des moments où je suis dans mon mental plus que dans mon corps. Dans ces moments: mon corps m’avertît, me parle.

Si je choisis d’accueillir ce qui se présente, de soulager mon horaire ou de faire des choix différents: je vais inévitablement mieux!

Si je choisis de ne pas écouter: mon corps me parle de plus en plus fort jusqu’à ce que je sois à son écoute.

Cette semaine en me voyant aller, je me disais : tu sais ce qui s’en vient, pourquoi choisis-tu la deuxième option malgré ta conscience de la situation?

Parfois je suis poussée dans un chemin sans comprendre pourquoi je m’y engage, mais à chaque fois j’ai confiance que l’univers sait ce que je ne sais pas.

Ce matin, après avoir mal dormi, je me lève avec un mal de tête. C’est congé scolaire et il y a de l’action chez moi. Ouf! Je tente tant bien que mal de me libérer de ce mal de tête. Café, plein air, soins énergétiques, huiles essentielles . Rien ne fonctionne.




Soudain j’ai un flash !

Je suis entourée d’apprentis. Il est temps que je demande de l’aide. Alors j’explique ce qui ne va pas à mes trois plus jeunes qui sont présents et je leur demande si ils ont envie de m’aider. Après tout, ils ont un bon professeur et malgré leur 7, 9 et 14 ans respectif, ils ont des capacités extraordinaires!

Mon ado, qui habituellement m’aide et règle le tout en trois secondes, vient de se lever et me dit: « arrange-toi t'es capables ». Hum. Il me semble que c’est ce que je lui ai dit la dernière fois qu’il a demandé mon aide.

Mon plus jeune s’y met tout de suite: en 5 minutes je vais mieux: mais lui a maintenant mal au ventre. Je passe les prochaines minutes à lui expliquer comment faire la même chose sans se sentir mal après. Lui me raconte ce qui n’allait pas et ce qu’il a travaillé pour me ramener dans ma lumière: un bel échange pas banal entre deux humains de 7 et 41 ans!

Je reste seule sur le canapé avec ma cocotte qui elle, refuse catégoriquement d’aller dans cet espace depuis son entrée à l’école. Elle dit ne plus en être capable... Elle vient de voir son jeune frère en action et je vois bien qu’elle aurait aimé répondre à ma demande. Mais elle ne sait plus comment se servir de sa magie.

Nous avons alors une grande discussion sur le moment où elle a arrêté d’aller dans cet espace. Je lui raconte pleins d’anecdotes qui se sont passées où nous avons réalisé à qu’elle point elle possède une grande clarté et une grande puissance. Tout ça est en elle, il faut juste qu’elle retrouve le chemin pour y accéder.




Ce n’est pas la première fois que nous en discutons. Mais cette fois, elle veut y retourner. Elle me dit alors: « j’ai arrêté d’y aller quand j’ai arrêté de sucer mes doigts ». Je lui dis à ce moment: donc remplace ce geste par un autre qui te permettrait la même chose. On cherche, quelques heures passent... puis je lui raconte que quand elle était petite, elle flattait toujours le lobe d’oreille des gens et le sien. J’ai un nouveau flash: chaque fois qu’elle suçait ses doigts, elle se flattait l’oreille!!! Elle est toute étonnée et trouve ça drôle. Elle n’en avait pas souvenir et moi non plus, mais là, soudainement: ça me revient. Ça fait 4 ans que je cherche comment la ramener dans cet espace. La réponse est là!

Bingo!

Je lui dis d’essayer. Elle essaie et je vois tout de suite qu’elle y est! Ça fonctionne. Elle voit mon corps énergétique et en vision parallèle voit l’invisible. Elle me dit que c’est comme si sa vision était double, deux réalités parallèles. Je suis tellement heureuse et elle aussi.

Gratitude envers mon mal de tête qui a permis tout ça!

Gratitude envers mon ado qui a dit non à ma requête!

Gratitude à mon tout-petit qui a participé à amener la belle discussion que j’ai eu avec ma fille!

Gratitude à l’univers qui m’a invité à ne pas écouter mon corps et à suivre un chemin sur lequel je ne m’aventure pas habituellement!

Rien n’est aléatoire: tout a sa raison d'être!

Moi, aujourd’hui, j’ai compris le pourquoi de ma semaine et je brille d’amour et de gratitude.

Je retrouve l’essence véritable de ma fille avec bonheur. On dirait des retrouvailles après une longue absence.

Christine Deschênes,

Maternia

P.S. Ma fille a accepté avec joie que je vous raconte ceci et que je publie sa photo.

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout