• Christine Deschênes

La pratique du placenta lotus

Connaissez-vous la pratique du placenta lotus?


La première fois que j’ai entendu parler de cette pratique, c’était en 2015 lors d’une de mes formations d’accompagnement à la naissance. Le sujet avait été abordé pour un gros 5 minutes, mais peut-être aussi suis-je trop généreuse avec ce temps! On nous avait alors expliqué que la pratique du placenta lotus en était une marginale et qu’elle était pratiquée par peu de gens. On avait presque l’impression qu’elle ne s’adressait qu’aux extrémistes de la naissance.



En quoi consiste cette pratique?


Elle consiste à ne pas couper ni clamper le cordon ombilical à la suite de la naissance et de la délivrance du placenta, ainsi qu’à garder bébé relié à son placenta jusqu’à ce que le cordon ombilical sèche et tombe de lui-même, soit environ 2 à 10 jours après la naissance. Pendant cette période d’attente, le placenta est placé dans un contenant et recouvert de gros sel afin d’assurer sa conservation.



Crédit photo: Margot Delpech


Sachez qu’avant l’arrivée dans nos vies des réfrigérateurs, c’est de cette façon qu’était conservée la viande lors des périodes plus chaudes de l’année. Cette méthode permettait la conservation de la viande, limitait la prolifération de bactéries ainsi que celle des odeurs. Il en va de même avec la conservation du placenta… Il s’agit d’une méthode qui a fait ses preuves pendant des milliers d’années : pourquoi ne pourrait-elle pas être efficace pour la conservation du placenta lors d’un placenta lotus?


Puisque plongé dans du sel et conservé, lorsque le cordon ombilical séché tombera, il sera encore possible de consommer le placenta et/ou de l’encapsuler… Une autre pratique étonnante qui encore aujourd’hui se pratique sur la planète entière et dans différentes cultures. Mais là n’est pas mon sujet du moment.



Focalisons sur le placenta lotus!


J’en reviens donc au placenta lotus. Nous sommes 6 ans plus tard qu’en 2015. Ma vision de la naissance a beaucoup évolué au fil du temps. Ce qui me semblait farfelu me semble aujourd’hui tellement naturel et logique. Il faut dire que ma vision et mes connaissances du monde invisible me permettent aujourd’hui de bien comprendre les bienfaits et les utilités de cette pratique. Depuis plus d’un an, je me renseigne sur le placenta lotus. J’écoute le partage de femmes ayant vécu cette expérience. J’adhère au mouvement du féminin sacré et au sacré de la naissance.





Mon vécu…


J’ai eu la chance d’enfanter 5 fois. Chaque fois, mes désirs et mes valeurs face à la naissance ont changé et évolué. J’ai souhaité plus. J’ai voulu faire autrement chaque fois pour rendre l’expérience encore plus puissante et magique, mais jamais je n’ai pratiqué le placenta lotus. Lorsque j’ai enfanté la dernière fois, c’était en 2012. Je n’avais alors jamais entendu parler du placenta lotus. Personne parmi les intervenant(e)s ne m’en avait glissé mot. Si c’était à refaire, vous pouvez être certaine que j’adhérerais à cette pratique puissante. Je peux imaginer mon mari soupirer et rouler des yeux si je lui avais annoncé une telle chose. J’en souris toute seule en m’imaginant ceci parce que malgré sa réaction : cela serait non-négociable!





Les raisons de faire le placenta lotus.


Voici les principales raisons pour lesquelles je choisirais de faire le placenta-lotus si c’était à refaire:


Premièrement:


Premièrement, le placenta a accompagné bébé tout au long de la gestation. Dans le ventre de la mère, le placenta est son alliée, il est une sorte d’extension de lui-même. Il lui offre un espace confortable rempli de liquide amniotique attaché à sa paroi. C’est la première maison de votre progéniture et elle le sera jusqu’à sa naissance. Le couper soudainement de sa maison n’est pas sage et peut occasionner un choc pour bébé. Pendant la grossesse, l’enfant à naitre doit ajuster son taux vibratoire de façon notable afin qu’il n’y ait pas un trop grand décalage avec le monde terrestre dans lequel il s’incarne. En venant au monde, ce taux vibratoire doit encore une fois s’ajuster au taux vibratoire de son environnement immédiat. Plus l’ajustement est grand, plus cela demandera de l’énergie à bébé pour y parvenir et occasionnera un stress pour lui. Puisque le placenta a une fréquence plus élevée, le conserver relié à bébé permettra à ce dernier de maintenir un taux vibratoire plus élevé que si le cordon était coupé et le placenta séparé rapidement de lui.



Plus votre enfant à une fréquence vibratoire élevée, plus il se développera de façon optimale et pourra maintenir une conscience multidimensionnelle.


En pratiquant le placenta lotus, vous rendez beaucoup plus facile l’accès à ses pleines capacités de développement; vous le nourrissez de lumière!



Deuxièmement:


Deuxièmement, le fait de ne pas couper immédiatement le cordon ombilical après la naissance et la délivrance du placenta permet à bébé de récupérer toutes les réserves de fer, d’oxygène et de nutriments encore présents dans le placenta immédiatement après sa délivrance. Certains/certaines ici me diront qu’il a été scientifiquement prouvé que lorsque le cordon cesse de battre, soit au gros maximum 1 à 5 minutes après la naissance, cela est chose faite. Bien entendu, sur le plan physique, j'en conviens : la science à raison.



Par contre, sur le plan énergétique, il en est tout autre. Le placenta est considéré par certaines approches (auxquelles j’adhère entièrement) comme un chakra faisant partie du corps énergétique de bébé. Séparer un nouveau-né de son placenta immédiatement après la naissance : c’est le séparer d’une de ses sources d’énergie importante. Cela revient à amputer quelqu’un pour aucune raison. Le temps que cette énergie retourne pleinement à bébé équivaut au temps requis pour que le cordon sèche et tombe de lui-même, comme si la nature avait prévu les choses ainsi. On dit même que l’énergie contenue dans ce chakra connecte l’enfant à un potentiel extraordinaire de guérison qui lui sera accessible pour le reste de son incarnation terrestre. Qui n’en voudrait pas pour son enfant?



Troisièmement:


Pratiquer le placenta lotus oblige la nouvelle mère à bouger peu et à rester chez elle pendant cette période. Les dix premiers jours suivants la naissance sont cruciaux! Dans plusieurs recherches, une corrélation a été établie entre le respect de ces dix jours de repos et le taux de dépression postnatal. En effet, les femmes qui ne se reposent pas convenablement dans les jours suivant la naissance ont beaucoup plus de risques de souffrir de dépression postnatale dans les mois à suivre, que celles qui sont restées peu actives pendant cette période de récupération nécessaire pour le corps physique et pour la restructuration de l’énergie.





Comme chaque déplacement de bébé implique de déplacer le contenant dans lequel se trouve le placenta, la pratique du placenta lotus incite la mère à limiter ses déplacements. Elle reste donc dans son cocon familial et s’occupe en s’adaptant à l’arrivée de son enfant au lieu de l’exhiber au centre commercial quelques jours après la naissance… La mère vit en symbiose avec son enfant et sa famille dans son cocon familial. Vous voyez la différence?


Quatrièmement:


Quatrièmement, la pratique du placenta lotus élimine de façon naturelle bon nombre de visiteurs. Elle limite de surcroit le nombre de personnes qui souhaiteront tenir bébé dans leur bras lors de leur visite. Certains\certaines seront en effet répugnés et repoussés par le placenta toujours relié au poupon et c’est une bonne chose.


Votre enfant est en période d’acclimatation à votre présence, à son nouvel environnement et au monde terrestre en général! Il apprivoise les contacts avec ses parents et la fratrie lorsqu’il y en a une. Il construit les bases de l’allaitement avec sa mère lorsque celui-ci a lieu. Il s’habitue à son corps et à toutes ses nouvelles perceptions. Il se remet du processus d’accouchement. Ne croyez-vous pas que cela est suffisant? Ne devrait-il pas avoir le droit à un petit moment d’acclimatation à la suite à son arrivée sur terre? N’avez-vous pas vous aussi besoin de vous déposer après un long voyage?





Le placenta lotus est garant de cet espace sacré qui devrait appartenir à la famille immédiate et qui, trop souvent, est violé et non respecté par l’entourage. La durée du placenta lotus permet une certaine retraite sacrée pour les nouveaux parents qui tissent au fil des jours des liens primordiaux invisibles avec leur enfant.


Cinquièmement:


Cinquièmement, le placenta lotus peut permettre au partenaire de vie de prendre sa place et de s’impliquer. Le parent autre peut en effet parfois se sentir inutile lors de l’allaitement. À cause du placenta à transporter, il sera plus utile que jamais. Vous aurez besoin de son aide pour vous déplacer avec bébé, besoin de son aide pour vous installer à allaiter… Il deviendra votre allié indispensable!





La situation fera en sorte qu’il devra s’impliquer, avoir des contacts intimes avec bébé et être le témoin de votre état d’heure en heure. Les liens familiaux se tisseront plus naturellement et plus facilement. Même les enfants plus vieux pourront participer : ce sera une façon de les impliquer dans la routine… Chaque membre de la famille aura un rôle ce qui permettra à chacun de s’impliquer dès les premiers jours et de créer plusieurs connexions invisibles tellement précieuses pour la suite!


Sixièmement:


Pratiquer le placenta lotus permettra à la mère de faire son deuil de la grossesse de façon moins drastique à la suite de la naissance et d’entamer le processus de deuil à un rythme en douceur.





La fin d’une grossesse est un deuil à guérir. Puisque lors du placenta lotus une partie d’elle (le placenta) demeure reliée à bébé, le choc de la séparation est moins grand et permet à la mère de s’adapter à la nouvelle réalité progressivement. Alors qu’il y a quelques jours, voire quelques heures, bébé était au creux de ses entrailles, elle peut voir et observer que sa progéniture est sortie de son ventre, mais en gardant toutefois la vision du lien qui les unit : le cordon ombilical par lequel elle l’a nourri et aimé pendant les derniers mois. Au fur et à mesure que le cordon séchera et changera d’apparence, la nouvelle maman s’adaptera à sa nouvelle réalité de parent et au fait qu’elle et son enfant sont maintenant deux entités physiquement séparés.


Petit conseil


Si toutes ces raisons vous convainquent, notez que pour augmenter la puissance de cette pratique, il est possible et souhaitable d’ajouter des herbes odorantes, des fleurs ou des cristaux au sel de conservation. En plus d’une bonne odeur, il s’en dégagera encore plus de magie! Pour en savoir plus, écoutez le podcast de QuantikMama sur le sujet:


https://soundcloud.com/karine-la-11699654/8-le-placenta-lotus-pour-une-incarnation-optimale



Conclusion


Ça vous semble farfelu? Ça vous écœure? Ne le faites pas : c’est votre choix et vous devez l’honorer!


Ça vous parle? Ça vous fait vibrer? Faites-le : c’est votre choix et vous devez l’honorer!


Depuis toujours, je prône le libre choix. Il n’y a que les choix qui vous conviennent que vous devriez écouter et suivre lorsque c’est possible. Vous êtes créateurs de votre réalité! Si je pouvais remonter dans le temps et que j’avais encore ce choix : je ferais le placenta lotus avec mes enfants et j’honorerais la magie de l’univers.


Du point de vue du monde invisible, la pratique du placenta lotus n’est en fait que la suite naturelle du processus de naissance. Regardez avec les yeux du cœur cette pratique et vous la comprendrez mieux…





Depuis quelques mois, je remarque un engouement des mères et des couples pour la pratique du placenta lotus et je souris de bonheur. Il est temps que la grossesse, l’enfantement et la période postnatale puissent être pris en contrôle par ceux et celles qui le désirent et qui voient plus grand qu’une simple naissance. Les femmes et les personnes enceintes doivent reprendre le contrôle de la naissance afin d’enfanter en puissance et en conscience, connecté à la force de l’univers.


Je n’ai qu’un souhait: continuer à les accompagner, continuer d’apprendre sur la naissance et à m’émerveiller devant la sagesse du plus grand que moi. Gratitude à tous ceux et celles qui mènent la bataille pour le nouveau paradigme des naissances et qui au quotidien m’ouvre les yeux sur de nouvelles façons de voir et de faire les choses.

Le placenta lotus fait indéniablement partie de ce nouveau paradigme.


Embarquerez-vous?


Christine Deschênes,

Maternia


P.S. Merci à Margot Delpech pour les belles photos!





39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

© 2018 Par Christine Deschênes - Tous droits réservés                 maternia.ca                                                                                       

  • Facebook - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle