• Christine Deschênes

Le massage pour bébé

En plus d’apporter de nombreux bienfaits à votre poupon, le massage pour bébé est un moment privilégié pour créer un lien fort avec son enfant, pour tisser dans l’invisible un lien d’attachement et de confiance envers la ou les personnes qui lui prodiguent. C’est un moment magique à s’offrir et à offrir à son enfant, mais surtout, une façon unique de

lui transmettre la conscience de son corps physique. Cette enveloppe à laquelle il doit s’adapter depuis sa naissance… Voici quelques trucs et règles à respecter pour optimiser la pratique du massage pour bébé et l’effectuer en toute sécurité :




1-Utiliser des huiles ou crèmes comestibles qui conviennent à bébé.


Par exemple, vous pourriez utiliser de l’huile de coco, de l’huile d’amande douce, du beurre de karité ou encore de l’huile d’olive pour aller vers la simplicité. Si vous choisissez d’y ajouter des huiles essentielles : assurez-vous qu’elles conviennent à bébé en consultant un(e) spécialiste. Si vous souhaitez éviter l’huile, sachez qu’il existe des crèmes de massages comestibles, naturelles et sécuritaires qui conviennent à bébé.





2-Choisissez un moment qui vous convient et qui conviendra aussi à bébé.


Afin de créer une routine que votre enfant intégrera et reconnaitra, assurez-vous de le masser 3 à 4 fois par semaine au minimum. Avant de mettre votre enfant en position ou encore de le déshabiller s’il y a lieu, prévoyez une source de chaleur à proximité. Choisissez une serviette ou une couverture confortable dédiée au massage. D’abord parce que l’huile pourrait tâcher, mais aussi pour que bébé l’associe à ce moment privilégié. Si vous le désirez, mettez de la musique que bébé pourra reconnaitre d’une fois à l’autre afin de favoriser sa détente et ayez, bien entendu, votre huile ou crème à massage sous la main.





3-Pensez à varier les postures et les manœuvres pour le plaisir et le confort de bébé.


En fonction de son âge : bébé pourra être massé sur le ventre, sur le dos, sur le côté ou même en position assise. Assurez-vous aussi de votre propre bien-être pour ne pas vous créer des courbatures inutiles. À l’exception de la tête avant la fermeture de la grande fontanelle, toutes les parties du corps peuvent être massées. (Bras, jambes, dos, abdomen, pieds, mains, visage et cou.)





4-Massez-en toute sécurité et respectez les contre-indications.


On ne masse pas en cas de fièvre, de maladie ou infection, en présence d’enflures, ainsi que sur une plaie ouverte.


On ne masse pas non plus durant la période d’effets secondaires d’un vaccin ou dans les jours qui suivent l’injection.


Si bébé pleure : on cesse immédiatement le massage. (Sauf en cas de massage thérapeutique supervisé).


En cas d’éruption, de problèmes cutanés ou dans le doute : consultez d’abord un médecin avant de le masser.



Pour terminer, amusez-vous! Le massage devrait être un moment agréable autant pour bébé que pour la personne qui le masse. Ne forcez pas les choses et soyez à l’écoute des besoins de votre enfant! Il sait vous les transmettre à sa façon.


Christine Deschênes,

Spécialiste en périnatalité, massothérapeute agréée et accompagnante quantique à la naissance.


P.S. J'offre des cours privés de massage pour bébé! Pour en savoir plus, visitez le www.maternia.ca.

Posts récents

Voir tout

© 2018 Par Christine Deschênes - Tous droits réservés                 maternia.ca                                                                                       

  • Facebook - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle