• Christine Deschênes

Suivre sa voie demande du courage

Suivre sa voie demande du courage. Alors que l'on nous propose un chemin tracé d'avance dès la petite enfance, il peut être difficile de ne pas s'intégrer à la norme. Que ce soit des parents courageux ou des enfants qui prennent eux-mêmes le contrôle de leur destinée, le résultat sera le même: ils seront pointés du doigt, regarder de travers et juger par ceux qui n'oseraient pas. Pourtant, écouter ses besoins et être conscient de ce qui nous convient ou ne nous convient pas devrait être à la base de toutes nos décisions. Combien se sont moulés aux demandes du modèle imposé par la société et en souffrent aujourd'hui? Malheureusement une grande majorité d'adultes, qui une fois avoir atteint tous les objectifs de ces modèles préétablis, se rendent compte que la clé du bonheur n'est pas de suivre la voie tracée par les autres, mais bien de tracer leur propre voie, sans quoi l'on fait inévitablement fausse route. 


Il y a quelques semaines, ma fille a pris la décision de quitter l'école secondaire pour poursuivre son cheminement à l'école des adultes. Étant surdouée, elle en a eu assez du rythme lent et ennuyant de la polyvalente et a décidé de prendre sa destinée en main. Bien évidemment, l'entourage a réagi. Plusieurs ont essayé de l'en dissuader. Les gens nous ont jugés de façon sévère et non fondée comme étant des parents insouciants et irresponsables de permettre une telle chose. Malgré tout ce tollé, autant elle que nous savions que c'était la meilleure solution à envisager.*

Plusieurs ont jusqu'à douté qu'elle obtienne son diplôme d'études secondaires. On nous a même annoncé qu'elle se dirigeait vers un décrochage scolaire avant même l’obtention de son diplôme... Et bien aujourd'hui: j'ai le plaisir de vous annoncer que Raphaëlle a officiellement terminé son secondaire et a obtenu son diplôme en un temps record de 15 jours d'école avec une moyenne au-delà de 95%.! Cela lui aurait pris 7 mois (d'ennui) si elle avait poursuivi sa scolarité dans un cheminement régulier. Elle a eu le courage de suivre sa voie et de s'écouter. Depuis qu'elle est toute petite, Raphaëlle fait les choses pour elle-même et non pour les autres. Un exemple que plusieurs devraient suivre, mais qui demande du courage.


Chacun de nous a des besoins particuliers. Impossible de trouver un cheminement qui conviendrait à tous et toutes. C'est à chacun de suivre sa voie, et la seule façon de la trouver c'est d'écouter notre cœur et d'avoir le courage de mettre en action ce qu'on y entend! 


Chapeau ma belle d'avoir eu le courage de suivre ta voie! Le sourire qui se dessine sur ton visage depuis que tu t'es choisi illumine notre quotidien. Tu rappelles à tous que tout est possible et que l'on peut se créer à tout moment une réalité qui nous ressemble et qui nous rend heureux. Je salue ta force de caractère, ton courage et ta ténacité! Maman xoxo

*J'aimerais en profiter pour remercier et souligner la lucidité d'esprit de madame Giroux, directrice de l'unité 5 à la polyvalente du Versant d'avoir pensé à cette solution unique et exceptionnelle ainsi que madame Leeza M.Carron de l'école l'Escale d'avoir embarqué dans cette aventure nouvelle. J'espère que cela ouvrira la porte à d'autres enfants surdoués qui, comme ma fille, souffrent et dépérissent à vue d’œil  dans le système scolaire québécois. Il est temps de saluer leur différence et de reconnaître leurs besoins particuliers aux mêmes titres que les élèves en difficultés scolaires. 

471 vues

© 2018 Par Christine Deschênes - Tous droits réservés                 maternia.ca                                                                                       

  • Facebook - Grey Circle
  • Pinterest - Grey Circle